A l’école des Petites Graines

Chloé Vimbouly

Chloé Vimbouly

Directrice et enseignante de l’école des Petites Graines

Ma vocation pour l’enseignement est née lors d’un stage que j’ai réalisé en Première dans l’école de mon enfance. Après le Baccalauréat, je me suis donc dirigée vers des études pluridisciplinaires grâce à la Licence Culture Humaniste et Scientifique et ai ensuite étudié en Master des Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation. Parallèlement, pendant trois ans, j’ai travaillé en tant qu’Emploi Avenir Professeur dans une école primaire, ce qui m’a permis d’apprendre le métier d’enseignant en situation. Je suis par la suite devenue professeur des écoles dans l’Education nationale et ai exercé dans ce cadre pendant trois années. Ayant l’envie d’enseigner autrement, j’ai ensuite créé mon auto-entreprise pour faire de l’accompagnement scolaire et ai fondé l’association Petites Graines pour Deux Mains pour construire et mener des projets éducatifs avec les jeunes.

Ces dernières années, ma vie a été très animée : j’ai quitté mon travail pour m’en construire un autre, je suis partie vivre à la campagne, j’ai rénové une maison avec mon conjoint, je suis devenue maman d’un petit garçon… Tout cela m’a donc amené à beaucoup me questionner sur ce que l’on transmettait à nos enfants. Qu’ont-il réellement besoin d’apprendre aujourd’hui pour vivre dans notre monde et construire celui de demain ? C’est ainsi que l’école alternative est devenue pour moi une évidence et que je suis aujourd’hui heureuse de pouvoir m’investir dans un projet si riche de sens.

Chloé Vimbouly

Caroline Moga

Assistante pédagogique de l’école des Petites Graines

Un parcours atypique m’a amené il y a quatre ans à reconsidérer mon avenir professionnel. Riche d’expériences multiples, la validation de mon BAFA et deux années à accompagner les élèves de l’école de Quinsac m’ont convaincue que ma place se situait auprès des enfants. En 2019, un changement de vie professionnelle, mais aussi personnelle, m’a permis d’affiner mon projet : celui de travailler en école alternative. Venir vivre à la campagne, terminer ma formation de sophrologue et devenir maman de trois enfants, ont éveillé, encore un peu plus, mon envie d’appréhender l’apprentissage autrement : plus d’humain, plus d’attention au bien-être, plus de liberté dans l’école. En janvier 2021, j’ai commencé à développer mon activité de sophrologue, et en parallèle, j’ai débuté mes recherches pour intégrer un projet d’école alternative, afin de lier mes différentes expériences et passions : le travail auprès des enfants, le théâtre, la sophrologie, l’art et la nature. Ce projet est né d’une profonde et intime conviction : celle qu’il est temps de donner à l’élève une place essentielle dans l’enseignement afin qu’il puisse retrouver du sens dans l’apprentissage et tisser, peu à peu, à son rythme, avec les autres et le monde qui l’entoure, les liens essentiels pour les enjeux de demain.

Chloé Vimbouly

Léa Barrois

Chargée de projets de l’école des Petites Graines

C’est au fil de mes différentes expériences professionnelles que j’ai pu déterminer ce dans quoi j’avais envie de m’engager. Malgré mes études littéraires, je n’ai vraiment compris le sens du mot “vocation” que lors de mon master dans les métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation.

Après avoir enseigné plus de huit ans en extra scolaire et deux ans en lycée professionnel, je suis fière d’avoir construit en trois ans et de mes petites mains tout ce qui me rend heureuse aujourd’hui. Avec mon ami, nous avons rénové une maison pour en faire notre petit nid qui voit grandir aujourd’hui mes deux petits garçons de deux ans et demi et un mois. J’ai monté mon auto-entreprise qui me permet de continuer de partager mon savoir et mon savoir-faire avec des élèves plus en difficulté. Désormais, nous voyons naître et grandir Petites Graines pour Deux Mains, un projet qui nous tenait à cœur et que nous avions envie de voir éclore depuis de nombreuses années déjà. Une association fondée sur la volonté de partager plus que du savoir : c’est l’enseignement de la joie de vivre ensemble en apprenant qui est visée.

Le rêve d’école alternative nous attirait depuis des années, il était temps que notre association puisse lui permettre de se réaliser.

L’association Petites Graines pour Deux Mains

Chloé Vimbouly

Emmanuelle Barrois

Présidente et secrétaire de l’association Petites Graines pour Deux Mains

Forte de mon expérience avec mes cinq enfants et d’avoir toujours travaillé depuis très jeune, c’est tout naturellement que j’ai côtoyé de nombreuses associations, et plutôt dans le domaine sportif. L’occasion m’a été donnée de rejoindre Petites Graines pour Deux Mains, et je me réjouis de m’investir dans cette association qui a du sens, puisqu’elle allie tout ce que j’aime, sans oublier les deux points communs qui sont en étroite relation avec mes deux activités professionnelles : cuisiner et éduquer.

Chloé Vimbouly

Nicole Raymond

Trésorière de l’association Petites Graines pour Deux Mains

Après des études de comptabilité, j’ai été comptable pendant une longue partie de ma vie professionnelle auprès de plusieurs entreprises. Maintenant à la retraite, je suis de près le parcours de mes enfants, petits-enfants et arrières-petits-enfants. C’est ainsi, qu’après avoir été trésorière du Tournoi Sans Frontières pour le football pendant plusieurs années, je suis aussi devenue trésorière de Petites Graines pour Deux Mains, association fondée par deux de mes petites-filles. Je suis aujourd’hui ravie de participer à ce projet en tenant en ordre les comptes.

L’association Petites Graines pour Deux Mains, c’est aussi l’ensemble de ses adhérents, de ses bénévoles, de ses partenaires et de ses donateurs. Tous permettent aux projets de prendre vie et de grandir. Alors, pour cela, un grand merci à eux !